Vous êtes ici

TRACT_fo_29_04_04.PDF-html.html

TRACT_fo_29_04_04.PDF-html.html

background image

 

 

Syndicat FO  EADS-ST

     

66, Route de Verneuil  78130 Les Mureaux 

Tél. 51 30 94

     

Fax. 51 27 03

     

e-mail : fo.mu.est@wanadoo.fr

 

EADS S.T. 

             Etablissement des Mureaux 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

O

O

U

U

V

V

R

R

I

I

E

E

R

R

S

S

 

 

 

 

 

 

 

 

A

A

D

D

M

M

I

I

N

N

I

I

S

S

T

T

R

R

A

A

T

T

I

I

F

F

S

S

 

 

 

 

 

 

 

 

T

T

E

E

C

C

H

H

N

N

I

I

C

C

I

I

E

E

N

N

S

S

 

 

 

 

 

 

 

 

C

C

A

A

D

D

R

R

E

E

S

S

 

 

 

 

 

 

 

 

I

I

N

N

G

G

E

E

N

N

I

I

E

E

U

U

R

R

S

S

 

 

 

 

LA VOIE DE LA RAISON 

 

La voie de la raison serait de se pencher quelques instants sur des données 
chiffrées avant que le « Plan de Sauvegarde de l’Emploi » ne prenne fin. 
En effet, nous ne sommes plus qu’à 15 jours de la date couperet du 14 mai qui est 

la date limite imposée pour les reclassements. 
 

En réunion des délégués du Personnel du 23 avril il a été évoqué en avance de 
phase le fait qu’à fin avril, il resterait 49 personnes non reclassées aux Mureaux. 

 
Même si dans les derniers jours quelques cas vont se résoudre, combien seront 

toujours sur la touche, parmi nos collègues de travail, au 14 mai ? 
Sans entrer dans des calculs sans intérêt, que ce soit 40, 30, 20, 10, 1, ce sera 

toujours trop ! 
 

Toutes les pistes ne semblent pas avoir été explorées à ce jour comme les postes 
d’assistants techniques par exemple ( une dizaine de possibilités promises par la 

Direction lors d’une réunion tenue fin novembre), ou la solidarité groupe qui ne 
semble plus exister que sur le papier. 

 
De plus et surtout, il avait été affirmé en réunion de C.E. que l’objectif 
pour Les Mureaux était d’avoir 

1722 inscrits

 au 31/12/2004. 

 

Aujourd’hui le seul élément déterminant est cet effectif à fin d’année ! 
 

Ce nombre résultera d’un solde entre des sortants (dont peut-être nos collègues 
non reclassés au 14 mai) et des entrants (principalement les postes dits « prime » 

initialement estimés à 72 pour les Mureaux). 
 

Le flux entrant est inférieur aux estimations, ne serait-ce que par le nombre de 
postes offerts en « prime » (57 réels pour 80 prévus entre les 2 sites des Mureaux 

et Aquitaine). 

 

Un simple calcul de bon sens tendrait donc à 
prouver que si la machine mise en branle pour 
réduire les effectifs ne s’arrête pas, nous serons 
moins nombreux que prévus à la fin de l’année ! 

TRACT_fo_29_04_04.PDF-html.html

background image

Ceci serait bien entendu proprement inadmissible ! 

 

 
En effet le paradoxe pourrait conduire à ce que l’effectif au 31/12/04 des Mureaux 

(fourni en janvier 2005 en C.E) soit mécaniquement inférieur suite aux procédures 
de licenciements engagées à compter du 14 mai ! 

 

 

Ceci voudrait donc dire que l’on aurait pu faire 
l’économie du départ de ces personnes non reclassées 

 

 

Economie d’autant plus facile que quelques dizaines de personnes (qui au passage 

ne sont pas parmi les salaires les plus élevés de l'Etablissement) ne devraient pas 
peser bien lourd dans les comptes « SPACE », où EADS Space Transportation n’est 

pas obligatoirement le plus mauvais élève d’ailleurs. 
 
 

C’est le message que Force Ouvrière veut faire passer d’ici le 14 mai pour que de 
simples procédures appliquées sans discernement ne conduisent à des drames 

personnels et à des situations ubuesques. 
 

 
Si les conditions de vie de nombre de nos collègues (déjà durement affectés depuis 

plusieurs semaines par ce qu’ils vivent) n’étaient pas en jeu, ceci pourrait presque 
en devenir risible. 

 
 

Dans  la  mesure  ou  SARA  a  démarré  chez  nous  en  1

er

, de façon parfois moins 

conciliante que pour d’autres entités (Astrium Toulouse par exemple), il serait 

heureux que la raison reprenne le dessus et que le volet « social » soit pris en 
compte avant qu’il ne soit trop tard. 

 
 

 

C’est pour toutes ces raisons évoquées ci-dessus que 
nous espérons que nos décideurs sauront entendre 

 
 

LA VOIX DE LA RAISON 

 

 

 

Les Mureaux, le 29 avril 2004