Vous êtes ici

Aero India 2017 : la filière aéronautique française multiplie les rapprochements avec l'Inde

IndustrieAlors que se clôt demain le salon Aero India 2017, les quelques 49 sociétés françaises menées par le GIFAS à Bangalore creusent un peu plus leur sillon en Inde. S'arrangeant de la clause "très contraignante" des contreparties industrielles, Eric Trappier, le Président de Dassault Aviation compte bien faire du "Make in India" en développant une co-entreprise avec Reliance [voir plus haut]. Safran suit également le mouvement, et s'engage à relancer la production du GTX-35VS Kaveri, un moteur d'avion de combat conçu localement, grâce à de lourds investissements et une potentielle co-entreprise. Elle viendrait s'ajouter aux deux joint-ventures déjà existantes avec Hindustan Aeronautics, cumulant plus de 1 800 salariés Safran en Inde. Même implication chez Thales, qui a signé un protocole d'accord avec Bharat Dynamics Limited (BDL) pour évaluer l'opportunité d'un transfert de technologies concernant le missile Starstreak [Lire notre synthèse du 15 février]. MBDA, enfin, a annoncé la création d'une co-entreprise avec l’Indien Larsen & Toubro pour "répondre aux besoins des forces armées indiennes" [Lire notre synthèse du 14 février].