Vous êtes ici

La robotisation, nouvelle arme du champ de bataille ?

DéfenseSelon un rapport prospectif du SGDSN, rattaché au ministère de la Défense, "les objets intelligents pourraient devenir l'une des bases" du champ de bataille "3.0". Le document, intitulé "Les Chocs du Futur", note qu'à l'horizon 2030, "les robots et les systèmes autonomes seront devenus des acteurs ordinaires dans le domaine des opérations militaires". Et ce, quel que soit le milieu (aérien, terrestre ou maritime) ou le domaine (renseignement, reconnaissance, offensive ou commandement). Actuellement, les avions de combat peuvent déjà évoluer en suivi de terrain automatique tandis que le calculateur de bord propose une séquence de tir que le pilote n'a plus qu'à valider. Thales vient par ailleurs de dévoiler un modèle de drone mixte (fonctionnant aussi bien dans l'eau qu'en surface), capable d'effectuer un large panel de missions en autonomie pendant plusieurs semaines. Et si la transition des armées vers la robotisation semble "inéluctable", le rapport souligne toutefois que "la fonction létale de ces robots ne sera qu'une option additionnelle". En effet, l'automatisation des "robots tueurs" reste un "scénario de rupture" pour le SGDSN, qui explique que pour des questions normatives, doctrinales et morales, le développement de ces systèmes intelligents ne saurait se faire sans accompagnement humain.